Loading...
Equipement de la maison

Faire le bon choix d'un four solaire

les critères de choix four solaire

Cuisiner avec le soleil est une expérience passionnante. Or, pour qu'un cuiseur solaire fonctionne correctement, il doit respecter quelques règles de bon sens. Nous vous expliquons comment bien choisir un four solaire.

La cuisine solaire est encore méconnue en France. Elle est principalement utilisée dans les pays en développement, où l'accès au réseau électrique n'est pas toujours possible. Mais avec le réchauffement climatique, cet mode de cuisson écologique suscite un intérêt grandissant en Occident, car il ne dégage pas de CO2. Voici quelques éléments à connaître avant de se lancer dans la cuisson solaire.

Comment fonctionne un four solaire ?
Un four solaire est un appareil de cuisson qui utilise le rayonnement solaire pour cuir les aliments. Il a la forme d'une grosse boîte qui reproduit à petite échelle l'effet de serre qu'on peut observer dans l'atmosphère terrestre. Le principe est simple : la lumière pénètre dans le caisson vitré, chauffe les parois, puis la vitre retient la chaleur produite à l'intérieur de l'appareil. C'est enfantin, mais redoutablement efficace. Ce mécanisme a été découvert par le physicien suisse Horace Bénédict de Saussure au XVIIIe siècle. L'ancêtre du four solaire s'appelait l'hélio-thermomètre. Aujourd'hui, les fours solaires les plus performants parviennent à atteindre des températures élevées qui dépassent les 160°C.

Les éléments à surveiller
Il n'a pas de magie dans la cuisine solaire, juste de la physique. Pour que ça marche, il faut que l'appareil respecte quelques principes de construction élémentaires :
1.le revêtement du caisson doit être métal. En effet, ce n'est pas le rayonnement solaire qui chauffe directement les aliments. C'est la tôle d'acier tapissant le fond de l'appareil. En effet, elle devient brûlante au soleil, puis communique sa chaleur par conduction à la nourriture. C'est la résistance du four solaire.
2.le caisson doit être étanche. Oui, c'est bien beau de produire de la chaleur, mais si elle ne reste pas dans la chambre de cuisson, ça ne sert à rien. Il faut donc veiller à la qualité de l'isolation de la boîte. Le couvercle vitré doit disposer d'un joint de bonne qualité pour prévenir les déperditions de température.
3.la taille des réflecteurs doit être suffisamment importante. Nous l'avons vu, un four solaire convertit la lumière en chaleur. Donc, plus la quantité de lumière qui rentre par la vitre est grande, plus le rendement énergétique est conséquent. À noter, l'aluminium anodisé est un matériau particulièrement réfléchissant. Il renvoie 80% de la lumière qu'il reçoit. Il est généralement utilisé dans les cuiseurs solaires de bonne qualité.

Un dernier point. Quand on veut acheter un four solaire, il convient d'être vigilant à l'échelle de température utilisée par le fabricant. En effet, la cuisine solaire est assez populaire dans les pays anglo-saxons. Or, les Américains expriment la température en degré Fahrenheit (°F) et non en degré Celsius (°C). Cela peut induire en erreur sur les performances indiquées sur le carton de l'appareil, car 1°C équivaut à 33,8°F. Ainsi, 300°F valent 148°C…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *